2018

2017

2016

Le succès des ventes directes à la ferme ne se dément pas dans l'Aisne

Publié le Lundi 23 Mai 2016

Union de l'Aisne

Faire vivre un agriculteur local, manger de la qualité… De plus en plus de consommateurs vont faire leurs courses directement dans les exploitations agricoles du Laonnois.

EXTRAIT :

Des produits diversifiés dans tout le Laonnois

Pourtant, les ventes directes à la ferme ne manquent pas dans le Laonnois. Trouver différents produits de consommation courante est très facile. Vous voulez des céréales bio ? allez chez Yves Guillot, à Grandlup. Pour les pommes, les poires et les pommes de terre, le verger d’Ébouleau vous comblera. Les asperges ? Vous les trouverez à la ferme des sables à Coucy-lès-Eppes et dans bien d’autres villages. Du vin ? Allez goûter le vin mousseux de Johan Curtil, à Corbeny. Il y a même installé un magasin ouvert du mercredi au samedi. Même la viande est vendue directement de l’éleveur au consommateur dans le Laonnois. Daniel et Marie-Thérèse Marquet, de Montaigu, se sont lancés dans la vente directe de poulets à la ferme il y a déjà 20 ans. Abattoir, laboratoire, et même magasin, les deux éleveurs se sont donné les moyens de réussir. «  Le bouche-à-oreille a fonctionné. Notre clientèle est essentiellement composée d’habitués qui font parfois 30 km pour venir jusqu’à chez nous. Nous essayons de nous diversifier, de transformer nos produits pour pouvoir toujours satisfaire les gens. La vente directe, c’est notre unique moyen de vivre, les bouchers ou les industriels veulent nous acheter nos produits à trop bas prix.  Mais cela n’est pas de tout repos car ça demande beaucoup de préparation en amont  », avouent les deux éleveurs.