La méthode traditionnelle

Zone d'Appellation d'Origine Contrôlée du Champagne

L'Appellation d'Origine Contrôlée "Champagne" date du début de ce siècle.

Le vignoble champenois couvre aujourd'hui 33 000 hectares et s'étend sur les départements de l'Aisne, de la Marne, de l'Aube et de la Haute-Marne. Suite aux guerres, les limites officielles de la zone ont été modifiées. Corbeny n'est donc plus situé en zone d'AOC.

De la vigne au vin pétillant par la méthode traditionnelle

La culture

La vigne est entretenue toute l'année.

Après la taille de l'hiver, on procède entre autres au palissage et à différents protections contre les maladies en été.

Les vendanges

Les vendanges ont lieu chaque année au mois de septembre. Elle dépend de la maturité du raisin, et notamment de sa concentration en sucre.

Le pressurage

Le pressurage a lieu au moment des vendanges.

La mise en cuve

Une fois le raisin pressé, le jus est directement mis en cuves.

La fermentation

La fermentation alcoolique a lieu en cuve. Le sucre se transforme en alcool grâce à l'action des levures. Cette réaction s'accompagne d'un dégagement de gaz carbonique (ou dioxyde de carbone). Les cuves ne sont donc pas complètement remplies afin d'éviter qu'elles ne débordent.

L'assemblage

En concertation avec notre œnologue, un assemblage de notre cuvée est réalisé. Environ 10 % de vin de réserve est utilisé dans notre cuvée.

La filtration

Une filtration aseptique est réalisée pour stabiliser le vin.

Le tirage ou la mise en bouteille

Le tirage a lieu l'année suivant des vendanges. Nous préparerons Notre Cuvée en y ajoutant un levain qui absorbera le sucre et dégagera alors du gaz carbonique. C'est le gaz, qui, emprisonné dans la bouteille produira la "prise de mousse". 

Les bouteilles sont fermées avec des capsules de tirage. Ensuite, elles sont entreillées en cave, c'est à dire couchées à l'horizontal sur des lattes en bois. En l'espace d'un mois environ, le vin tranquille sera transformé en vin pétillant. Ensuite, le vieillissement sur lattes permettra au vin de se bonifier. Donc la fermentation en bouteille et le vieillissement permet le développement des arômes secondaires.

Ce n'est que neuf mois plus tard que les premières bouteilles seront prêtes à la dégustation et à la vente.

Le remuage

Le remuage a pour but de faire glisser le dépôt dans le goulot de la bouteille. Pendant plusieurs jours, les bouteilles subissent de multiples manipulations sur des pupitres. Elles sont tournées régulièrement d'un huitième de tour et sont progressivement remontées jusqu'à la verticale. Nous avons aussi recours à l'automatisation pour cette opération. Un gyro-palettes remplace la main de l'homme.

Le dégorgement

Le dégorgement consiste à enlever la capsule de tirage de façon à expulser le dépôt (levures ajoutées au moment du tirage) de la bouteille.  

L'extrémité du goulot est plongée dans de la saumure (eau très salée) à -25 degrés. Ainsi un glaçon se forme dans le goulot et emprisonne le dépôt. Celui-ci est éjecté du fait de la pression, quand on enlève la capsule. Une liqueur d'expédition est ajoutée. Après ce dosage en liqueur, on pose enfin le bouchon de liège. Le bouchon est maintenu sur la bouteille par un muselet pour le faire résister à la pression en gaz.

L'habillage de la Cuvée Saint Marcoul

Enfin, la Cuvée Saint Marcoul est habillée et prête à déguster…

La légende dit qu'elle aurait, elle aussi, des vertus bienfaisantes… Mais une chose est sûre, la cuvée, il faut la goûter pour l'apprécier!!!